20 Juillet 2020

Compétition lycéenne International Space Settlement Design Competition : les résultats

En 2020, le service Éducation Jeunesse du CNES a soutenu l'ISU pour la première participation de la France à la compétition lycéenne internationale ISSDC fondée par la NASA en 1994 : 2 équipes gagnantes ex aequo !

Samedi 18 juillet 2020 à 18h, l'International Space University (ISU) et le Centre National d’Études Spatiales (CNES) ont organisé une remise du prix des meilleurs projets lycéens d'exploration spatiale. Du 13 au 28 juin, plusieurs jeunes lycéennes et lycéens de France, en binôme ou en solitaire, ont planché chez eux pour répondre à un appel à propositions visant à planifier l'infrastructure nécessaire aux premières décennies d'un établissement humain sur Mars.

Cette compétition était organisée pour la première fois en France dans le cadre d'une compétition internationale organisée par la NASA en 1994 (International Space Settlement Design), dont la finale se déroule habituellement au Kennedy Space Center de la NASA, en Floride. C'est l’étudiante Sahba El-Shawa, de nationalité jordano-canadienne et d'origine palestienne, qui a proposé à l'ISU d'organiser cette demi-finale en France. Elle l'avait déjà organisée en 2019 au Canada.

"Ce concours international est une excellente occasion pour les lycéennes et les lycéens d'apprendre ce que c'est que de préparer une proposition dans l'industrie spatiale, avec l'aide de véritables experts du domaine. J'ai vu l'impact direct qu'il a eu sur les étudiants canadiens lors de la première compétition l'an dernier, et comment le fait de gagner la finale à la NASA a changé leur perspective sur ce qu'ils peuvent réaliser", explique l'étudiante. Elle a également ajouté :

Je pense que tous les étudiants devraient avoir la possibilité de vivre cette expérience, où qu'ils vivent et d'où qu'ils viennent.

L'ISU, installée à Strasbourg depuis 1994, où Sahba étudie pour son Master d'Études Spatiales, s'est immédiatement saisie du projet. "Nous soutenons toutes les bonnes idées pour motiver les jeunes générations à étudier les disciplines nécessaires pour l'exploration spatiale, la technologie comme l'architecture ou la logistique", précise son président, Juan de Dalmau. "Lorsque le pays s'est confiné, nous avons décidé de proposer aux jeunes de mener la compétition depuis chez eux, en leur donnant la possibilité de contacter les étudiants de notre Master pour obtenir les informations leur permettant de répondre au mieux à l'appel à propositions, et de s'instruire."

ceremonie04_version_4.png
Crédits : ISU


Cérémonie de remise des prix du 18 juillet 2020

Selon François Spiero (responsable de la prospective au CNES, professeur à l’ISU et membre du jury), le CNES soutient la démarche notamment car elle permet aux jeunes de réfléchir à certaines activités spatiales majeures des prochaines décennies, lorsqu’ils seront bien engagés dans leur carrière. D’autre part, ce projet s’inscrit pleinement dans les objectifs du service Éducation Jeunesse de la direction de la communication du CNES qui a donné son support à cette initiative et qui propose ainsi, depuis presque 60 ans, des activités de sensibilisation, d’expérimentation et de formation des enseignants permettant d’utiliser l’espace comme contexte pour attirer les jeunes vers les carrières scientifiques et techniques, voire spatiales.

L'initiative est également soutenue par le Planétarium de Strasbourg de l'Université de Strasbourg. Le jury inclut Hervé Cadiou de l'Université de Strasbourg (INCI), mais aussi Alexandre Meurisse de l'ESA (Pays-Bas), Sahba El-Shawa et Bertrand Goldman, responsable de la recherche à l'ISU.

Pour cette première édition, les auteurs des deux meilleurs projets ont eu la possibilité de participer à la finale, également à distance. Après une longue discussion, le jury n'a pas pu départager les vainqueurs, et a attribué le premier prix ex aequo aux projets de Lucie et Tanguy Jegourel et de Viktoria Kovacs et de Fatima Ben Mostefa, qui les ont présentés aux participants. Le jury a reconnu la grande qualité et la rigueur des projets élaborés par tous les jeunes candidats, enthousiasmés par l'aventure martienne.

 

Rendez-vous sur le site de l'International Space University pour plus d'informations sur cette compétition.