23 Avril 2020

Les 30 ans d'Hubble, l'événement en ligne

Le vendredi 24 avril 2020, le télescope spatial Hubble fête son 30ème anniversaire lors d'une célébration internationale pilotée par la NASA et l'ESA. La Cité de l'espace organisera, à cette occasion, un événement en ligne de 13h à 23h.

Hubble

 

Hubble, développé par la NASA avec la participation de l'ESA, agence spatiale européenne, est le plus grand téléscope spatial en opération aujourd'hui.

Depuis son lancement le 24 avril 1990, il offre le regard le plus perçant et le plus précis sur l'Univers et son évolution.

Grâce à 5 missions de réparation et de maintenance impliquant notamment l'astronaute français Jean-François Clervoy, Hubble permet d'obtenir les plus belles images des objets de l'Univers, des planètes jusqu'aux galaxies les plus lointaines.

hubble_esa.jpg
Crédits : ESA

30_ans_hubble.png
Crédits : La Cité de l'espace

uN ANNIVERSAIRE EN LIGNE

Le 24 avril, de 13h à 23h, la Cité de l'espace proposera un événement en ligne pour célébrer l'anniversaire du téléscope Hubble.
Au programme : des interviews de personnalités, la diffusion en direct de l'image anniversaire ESA/NASA, un quizz sur les thèmes de Hubble et de l'astronomie, une soirée d'observation du ciel, parmi d'autres événements.

Plus d'informations sur cet événement sur le site de la Cité de l'espace.

 

James Webb, un observatoire spatial pour succéder à Hubble

L'observatoire spatial James Webb (JWST) est un télescope développé par la NASA, l'ESA et l'Agence Spatiale Canadienne qui prendra la relève du télescope spatial Hubble en mars 2021. Lancé depuis le port spatial guyanais par une Ariane 5, il sera mis en orbite sur le point de Lagrande L2 (1,5 millions de km de la Terre à l'opposé du Soleil) pour une mission de 5 ans.

Equipé de technologies encore inexistantes au moment du lancement d'Hubble, JWST espère pouvoir sonder le ciel jusqu'à 13 milliards d'années dans le passé et ainsi observer la formation des premières étoiles ou des premières galaxies. L'un de ses autres objectifs sera la recherche et l'observation de planètes extrasolaires.
jwst_nasa_photo_2.jpg
Crédits : NASA

Le télescope, dédié à l'analyse du rayonnement infrarouge est équipé d'un miroir de 6,5 mètres et de 4 instruments d'observation protégés par un bouclier thermique.
Trois d'entre eux étudieront le rayonnement infrarouge proche (1 à 5 microns de longueur d'onde). Le quatrième instrument, le Mid-Infrared Instrument ou MIRI, conçu sous la responsabilité de l'ESA, fournira des images dans une gamme de 5 à 28 microns de longueur d'onde. MIRI est constitué de 2 parties principales : les spectomètres, fournis par les Pays-Bas et le Royaume-Uni et l'imageur MIRIM, développé notamment par la France et 4 laboratoires (CEA/SAP, LESIA, IAS, LAM).
Le détecteur d'un million de pixel de MIRIM offre plusieurs modes d'observation, y compris un mode coronographique qui permettra de sonder le voisinage proche des étoiles et de détecter la présence de planètes et/ou de disques autour de certaines d'entre elles.

En comparaison, le télescope Hubble est en mission depuis 1990 (date de désorbitation prévue en 2021) sur une orbite basse à 590 km de la Terre. Il possède un mirroir de 2,4 m et des instruments qui étudient le ciel dans le visible, l'ultraviolet et le proche infrarouge.

JWST sera le télescope spatial le plus gros et le plus complet jamais envoyé dans l'espace, à un point d'observation idéal. De quoi assurer la relève d'Hubble avec brio et obtenir des images de l'Univers encore plus précises.

 

Acronymes :
CNES                                     Centre National d'Etudes Spatiales
CEA/SAP                               Centre d'Energie Atomique, département astrophysique
LESIA                                     Laboratoire d'Etudes Spatiales et d'Instrumentation en Astrophysique
IAS                                          Institut d'Astrophysique Spatial                     

 

Plus d'informations sur JWST et MIRIM sur le site du CNES.

Publié dans :