30 Novembre 2016

Parabole

Avec le projet Parabole proposé par le CNES aux lycéens et étudiants, les expérimentations de jeunes se font dans des conditions uniques de micropesanteur.

Principe du projet

Chaque année, le service Education Jeunesse du CNES propose aux classes de lycées et aux étudiants de concevoir et réaliser des expériences qui pourront être mises en œuvre dans des conditions proches de l’impesanteur, à bord de l'Airbus A310-OG.

Leur intérêt touche à la fois le domaine des sciences physiques et celui des sciences de la vie.

Un appel à candidatures permet de sélectionner trois projets de lycée ainsi que trois projets étudiants. Les expériences des lycéens sont mises en œuvre au cours de la campagne de vol du printemps  (1 semaine à Bordeaux généralement au mois de mars). Si l'un des élèves a plus de 18 ans, il pourra même participer au vol ! Ceux qui restent au sol participent bien sûr à la mise en place des expériences et bénéficient d'un programme de visites culturelles et touristiques de Bordeaux et sa région.

La campagne de vols paraboliques étudiants se déroule généralement en octobre.



L'Airbus A300-0G lors d'un vol parabolique. Crédits : Airbus Industrie.

Présentation de l'activité

L'Airbus A310-0G est exploité par la Société Novespace, filiale du CNES. Grâce à cet avion et ses manoeuvres particulières, on obtient un environnement à pesanteur réduite. Une série de manœuvres paraboliques produisent des périodes d'impesanteur à 0 g (en fait, de l'ordre de 10-2g ) de 22 secondes. Chaque parabole commence et se termine par une phase (appelée ressource) à 1,8 g.

Un vol dure en moyenne deux heures trente et comprend 30 manœuvres paraboliques.

Tous les ans, le CNES propose à des classes de lycée d'imaginer et de concevoir une expérience à tester en conditions de microgravité. C'est le projet Parabole. Cette expérience est ensuite emportée à bord de l'Airbus Zéro-G de Novespace. Crédits : CNES.

Intérêts pédagogiques

Différence entre poids et masse, étude des oscillations d'une masse, étude du comportement d'une émulsion… autant de projets développés par des groupes d'élèves pour comprendre le phénomène et les effets de l'impesanteur.

Moyens mis à disposition

L'embarquement d'une expérience dans le cadre des vols paraboliques impose des contraintes sur les matériaux utilisés, la masse, la taille, la consommation électrique et la mise en œuvre de celle-ci. Afin de faciliter la prise en compte de ces critères, le service Jeunesse et acteurs de l'Education du CNES met à disposition des projets lycéens un châssis pouvant recevoir leurs expériences (notice descriptive du châssis).  Son utilisation, sans être obligatoire, est fortement recommandée. Le châssis est doté d'un caisson étanche pour l'utilisation de fluides et d'une partie ouverte pour l'installation d'expériences mécaniques. L'ensemble est équipé d'un système de prise de vue. Il est également possible de fixer sur le châssis un système d'acquisition de données.

Par ailleurs, à partir de la sélection du projet de la classe, le professeur et les élèves sont accompagnés :

  • par le responsable de la campagne au CNES
  • par un responsable de la Société Novespace

[Vidéo] Guyane : un ticket pour l'impesanteur. Crédits : CNES.

Comment participer ?

Participez au projet Parabole en répondant à l'appel à projets disponible sur ces pages. N'hésitez pas à nous contacter si ce projet vous intéresse !

Parabole 2018 : fiche de candidature (doc - 88 Ko)

Voir aussi

Pour approfondir