16 Janvier 2009

La microfusée

D'une masse comprise entre 50 g et 100 g, la microfusée peut atteindre une hauteur d'environ 100 mètres. Son moteur à propergol solide est constitué d'un mode propulsif, d'un retardateur et d'un mode d'éjection du cône pour déployer le parachute et récupérer la microfusée sans danger.
Crédits : Planète Sciences
Crédits : Planète Sciences

Intérêts pédagogiques

L’étude des microfusées favorise une démarche qui s'appuie sur des phases de tâtonnement, d'expérimentation et d'analyse des résultats.

La construction constitue aussi un excellent moyen d’apprentissage de techniques manuelles : découpe du balsa, tournage du cône de la fusée, collage, réalisation du parachute ou du système de freinage…

Comment mener une activité microfusée avec sa classe ?

Même si la législation ne l'impose pas, le CNES recommande l'encadrement de l'activité par une personne ayant suivi un stage pour l'obtention d'un agrément, l'utilisation des moteurs de microfusées requiert un agrément. Cet agrément est délivré à l'issue d'un stage organisé par une association habilitée par le CNES, telle que Planète Sciences. Consultez notre agenda formations, contactez Planète Sciences ou l'une de ses délégations régionales.

L'activité peut également être prise en charge par un animateur de ces associations, intervenant dans votre structure.

Voir aussi

Approfondir