12 Octobre 2009

L'espace à l'ordre du jour du 57è Congrès des Professeurs de Physique et Chimie

Du samedi 24 au mardi 27 octobre 2009, Toulouse accueille le congrès annuel des Professeurs de Physique et de Chimie dont le thème est : Espace, de l'infiniment grand à l'infiniment petit L'Union des Professeurs de Physique et Chimie (UDPPC), avec qui le CNES entretient des relations privilégiées, est l'organisateur de congrès qui devrait rassembler 300 participants. Le CNES ne pouvait être absent du programme proposé à cette assemblée de physiciens et chimistes.

Ce sont donc 2 conférences, 2 ateliers et une visite du Centre Spatial de Toulouse que le CNES proposera aux congressistes.

L’espace au service de la Terre et de l’environnement par Michel Avignon, CNES

La Terre est un système très complexe, lié au soleil et composé de plusieurs compartiments en intéraction mutuelle : atmosphère, océans, cryosphère, surfaces continentales, biosphère, Terre interne. Le fonctionnement de ce système se caractérise par plusieurs bilans : bilan radiatif, cycle de l’eau, cycle du carbone, cycles de la chimie atmosphérique…De nombreux observables accessibles de façon globale et répétitive depuis l’espace permettent, en association avec les mesures in situ et les modélisations, l’évaluation de ces bilans. Il n’est donc pas étonnant que plusieurs dizaines de satellites contribuent actuellement à ces observations. Les systèmes de mesure spatiale sont présentés, deux exemples sont approfondis : le sondage atmosphérique, l’altimétrie océanographique.

 

Espace et éthique, par Jacques Arnould, chargé des missions éthiques au CNES

 Cinquante ans après le premier Spoutnik, quarante après le premier homme sur la Lune, n’est-il pas opportun de s’interroger sur les finalités, les conséquences et les moyens de l’entreprise spatiale ? La prolifération des débris dans l’espace, l’accès aux données satellitaires, la commercialisation des vols habités, l’exploration de Mars, voire les OVNI appartiennent aux sujets les plus brûlants !