1 Décembre 2009

La bouée Vénus ne répond plus

Les élèves et professeurs du Lycée Monteil de Rodez ont perdu tout signal de la bouée océanographique conçue pendant un atelier scientifique. Les premiers relevés les ont aidé à analyser les raisons de la défaillance de la bouée.

Analyse des relevés

Tout avait bien commencé sous un beau soleil,  le jeudi 26 novembre dernier.

L'équipe de la "Vénus Team" du Lycée Monteil de Rodez avait fait le déplacement jusqu'à Marseille pour larguer la bouée océanographique conçue et testée pendant l'année scolaire 2008/2009 dans le cadre d'un atelier scientifique.

Deux jours après, la bouée Vénus censée étudier les courants marins au sud de Marseille n'émettait plus.

Après avoir épluché les relevés obtenus jusque là, les élèves et enseignants du Lycée nous ont fait parvenir leurs conclusions.

Dès le lendemain du largage de la bouée, les relevés montrent une variation anormale du fonctionnement des capteurs.

Les hypothèses évoquées mettent en cause :

  • un choc violent (avec un bateau ou une vague, sachant qu'une tempête sévissait à ce moment-là)
  • un défaut d'étanchéité du joint central,

Cette dernière hypothèse rassurerait nos lycéens car, dans l'éventualité d'un nouveau projet de bouée, ils feraient tous les tests nécessaires pour assurer une étanchéité parfaite.